Nos valeurs

Contenu de la page : Nos valeurs

  • Considérer la personne handicapée dans toute son humanité ainsi que son entourage.
  • Assurer la qualité du service rendu :
    • Disponibilité et compétence des professionnels
    • Adaptabilité aux évolutions des situations de la personne handicapée

Nos engagements envers les familles [1]

Accueillir, informer, soutenir les familles et amis des personnes accueillies et leur proposer des moments d’échanges :

  • Veiller à la qualité de l’accueil des familles dès le premier contact.
  • Échanger les informations nécessaires à la bonne compréhension des besoins de la personne accueillie et des parents.
  • Associer les familles à la conception, au suivi du projet de vie et au fonctionnement des établissements et services par leur implication dans les Conseils de la Vie Sociale (CVS).

Veiller à la qualité des services rendus aux personnes accueillies :

  • Garantir les liens entre familles et professionnels prévus dans les projets d’établissements.
  • Tirer profit des avis exprimés dans les instances existantes : Assemblée Générale, Conseil d’Administration , Conseil de la Vie Sociale...
  • Se référer aux objectifs de qualité énoncés dans les documents tels que le Projet associatif, les Projets d’établissement, leurs règlements de fonctionnement...
  • Suivre les pistes d’amélioration continue de la qualité, issues des évaluations internes et externes tout en prenant en compte les préconisations de l’ANESM.
  • Associer les familles au projet de vie tout en conciliant l’écoute et le respect de la personne accueillie.

Nos engagements envers les personnes accueillies

Favoriser l’épanouissement et l’autonomie de la personne accueillie :

  • Veiller à ce que les dispositions de la loi du 2 janvier 2002 soient mises en place dans ce sens, en particulier dans les projets d’établissement, les projets individuels, les évaluations, la médiation éventuelle...
  • Défendre et promouvoir auprès des financeurs Nos actions les moyens en encadrement professionnel cohérent avec les projets d’établissement.
  • Prendre en compte la dimension intellectuelle, culturelle, artistique, spirituelle et physique dans le projet de vie de la personne accueillie.

Rechercher l’avis éclairé de la personne accueillie :

Prendre en considération toutes les formes d’expression de la personne accueillie, à tout moment, et en particulier à l’occasion des Conseils de la Vie Sociale, de l’élaboration des documents prévus par la loi 2002 -2.

Préserver la dignité, l’intégrité physique et morale :

  • Veiller à ce que l’accompagnement, l’aide, le soutien, la protection et les soins soient effectués par des professionnels qualifiés, agissant avec discernement et bienveillance.
  • Veiller aux moyens mis en oeuvre pour assurer la bien traitance des personnes accueillies et l’existence de procédures d’alerte utiles en cas de maltraitance.

Reconnaître la personne accueillie comme un être à part entière, sujet de droits et de devoirs :

  • Mettre à disposition des familles des informations sur la vie des établissements et services.
  • Favoriser les actions d’information, de prévention et d’accompagnement auprès des personnes accueillies.
  • Se positionner en faveur du droit à l’intimité et à une vie affective et sexuelle.
  • Faciliter à la personne accueillie l’exercice de ses droits et devoirs de citoyen.
  • Prendre en compte les situations de « parentalité ».

Nos engagements envers les professionnels

Développer la politique de ressources humaines dans tous ses aspects :

  • Favoriser, développer et améliorer les conditions du travail, le dialogue social, l’hygiène, la sécurité et la santé au travail.
  • Mettre en œuvre une Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences :
    • Accueil des nouveaux salariés.
    • Promotion de l’évolution de la qualification par la formation del’ensemble des personnels selon la problématique des personnes accueillies.

Donner aux professionnels, une information sur l’association pour laquelle ils travaillent :

Mettre à leur disposition des moyens d’information :

  • Projet associatif, organigramme de l’association et des établissements et services
  • Les informations diffusées par l’association : site internet, bulletins, manifestations....

Favoriser les échanges, les réflexions et les formations sur les problématiques de prise en charge rencontrées :

  • Favoriser la mise en place d’instances pluridisciplinaires et mixtes élus/professionnels/ partenaires/familles.
  • Multiplier les échanges entre établissements.
  • Inciter les professionnels à la participation à des instances de réflexion extérieures : colloques, conférences, formations spécifiques...
  • Informer les professionnels sur les mutations du secteur médico-social afin de les sensibiliser à la démarche de partenariat et d’ouverture.

Nos engagements envers la cité

Faire reconnaître par la société la valeur, les capacités et la singularité des personnes handicapées mentales, psychiques ou autistes, en vue de conforter l’égalité de leurs droits et de leurs chances, leur participation et leur citoyenneté

  • Développer les services visant à l’insertion en milieu ordinaire.
  • Se mobiliser pour le droit à l’accessibilité.
  • Ouvrir les structures vers l’extérieur, lors de manifestations festives, culturelles, sportives...
  • Médiatiser nos actions (conférences, colloques...).

Etre un acteur départemental reconnu pour la qualité du service rendu :

  • Veiller à l’intérêt et au bien-être des personnes accueillies tout au long de leur vie.
  • Veiller régulièrement au bon fonctionnement de la gouvernance associative, de la direction du siège et des établissements et services.
  • S’assurer du bon fonctionnement des instances participatives des personnes accueillies et de leurs familles au sein des établissements et services (CVS, réunions de parents, groupes d’expression...).
  • Mettre en oeuvre toute action concourant à l’amélioration de la qualité duservice rendu (comités de gestion, enquêtes de satisfaction, aspects architecturaux et environnementaux).
  • Utiliser de façon optimale les financements accordés.

Mettre en place une politique volontariste afin de développer l’action associative et familiale :

  • Rechercher l’implication des parents et amis dans la vie associative afin de susciter l’engagement associatif.
  • Créer un dispositif d’accueil des familles afin de les informer, les soutenir et les aider dans la diversité de leurs situations.
  • Développer la vie associative par des actions d’information et de formation sur le handicap (conférences, réunions à thème, journal, café des parents, accessibilité...).
  • Favoriser l’implication des personnes en situation de handicap dans les instances décisionnelles de l’association.
  • Faciliter l’exercice effectif de leurs droits et intérêts dans la cité.

Maintenir et conforter la place de l’association dans l’environnement politique, administratif et médico-social :

  • Organiser la réflexion interne tournée vers l’avenir notamment pour exprimer les besoins en structures.
  • Être force de proposition dans le cadre d’une politique de solidarité nationale.
  • Maintenir l’unité et la cohésion de l’association, en révisant périodiquement les textes fondateurs.
  • Susciter des rencontres avec les autorités politiques et administratives.
  • Être présents dans les différentes instances :
  • Administratives, telles que ARS, MDPH, CDCPH, CDAPH, CCAS, groupes de travail relatifs aux schémas départementaux, sans oublier la cause défendue.
  • Associatives, autour de l’Adapei, l’Urapei , l’Unapei, l’URIOPSS, Fédération Française Sésame Autisme ...

[1Au sens large : famille, tuteurs, amis, toute personne portant une attention régulière à la personne accueillie.

Publications

Projet associatif 2015-20 DELOS APEI 78 janvier 2015 PDF - 444.4 ko
Télécharger